• Vinothentis - Parcelles de vignes

Comprendre la notion « Appellation d’origine contrôlée »

Tout le monde connait le terme “AOC”… Appellation d’origine contrôlée mais en connaissez-vous les origines et le sens ?

Logo AOC

La notion fondatrice de “terroir”

Un terroir est une aire géographique particulière bénéficiant d’un climat, d’une topographie, de sols et de conditions de culture de la vigne spécifiques conférant aux vins qui en sont issus une typicité commune et distinctive.

Bouteille de vin - Illustration 4
L’AOC vise à restituer dans le verre de vin la typicité du terroir

Le système de classification français des vins est d’un niveau de précision sans égal. Fruit de siècles de construction méticuleuse du vignoble, il considère le vin comme la résultante d’un ensemble de paramètres, dont le terroir et le savoir-faire employé pour sa production sont les éléments centraux.

De cette logique sont nées en 1935 les Appellations d’origine contrôlée (AOC). La France en compte aujourd’hui plus de 350. Chacune d’elle dispose d’un cahier des charges interne strict visant à garantir au consommateur l’origine et la typicité des vins revendiquant son nom.

Les AOC ne sont cependant pas une garantie absolue de la qualité gustative des vins. Si chaque vin doit généralement être conforme à des exigences minimales de qualité définies par l’appellation, leur valeur gustative peut varier notablement d’un producteur à l’autre au sein de la même appellation.

Fondée sur la reconnaissance du terroir et de la tradition, la logique des AOC est donc duale :

  • La différenciation en externe : affirmer et garantir la typicité des vins issus de l’appellation par rapport à ceux d’autres appellations ;
  • L’homogénéisation en interne : assurer une cohérence et une filiation entre l’ensemble des vins issus de l’appellation.
La topographie est l’un des éléments structurant du « terroir »

De nombreux pays se sont inspirés du système des AOC pour en adopter le principe.

A l’inverse, certains producteurs (notamment issus du « Nouveau Monde ») ont fait le choix de mettre en avant uniquement leur marque et/ou les cépages (variétés de raisin) composant leur vin. Prenant prétexte de simplifier le choix du consommateur, cette démarche n’en constitue pas moins une négation de la notion de terroir.

La législation européenne sur le vin, en vigueur depuis 2009, a institué en complément des AOC – devenues Appellations d’origine protégée (AOP) dans la classification européenne – la catégorie des vins bénéficiant d’une Indication géographique protégée (IGP). Ces derniers – anciennement appelés Vins de pays – répondent à des critères imposés beaucoup plus souples et principalement géographiques.

Vins « avec indication géographique » VS. vins « sans indication géographique »

Les vins ne s’insérant dans aucune des 2 classifications précédentes sont dits « vins sans indication géographique (VSIG) ». Ils s’appellent alors « Vin de France » lorsque issus de la production française. Cette dénomination a remplacé celle de « Vins de pays », disparue en 2009.

S’il existe des vignerons de talent qui choisissent de produire des vins se revendiquant de cette catégorie pour s’affranchir des contraintes liées aux cahiers des charges des AOC, AOP et IGP, la majorité des vins dits « sans indication géographique » est hélas composée de vins de faible qualité.

Vinothentis - Parcelles de vignes 2
La colline de Corton, grand terroir de Bourgogne
lundi 21 novembre, 2016|Le vin pratique|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.